Make your own free website on Tripod.com

 

GALA SPORTS-QUÉBEC

Beauchesne-Sévigny

et Bédard en lice

(Le Nouvelliste du 22-11-02)

La 30e édition du Gala Sports-Québec aura lieu le 19 décembre prochain au Palais des Congrès de Montréal.  Parmi les 223 candidatures étudiées par le jury de sélection, un total de 45 finalistes ont été retenus pour la ronde finale.  Parmi ces finalistes qui auront la chance de remporter un "Maurice", on compte deux athlètes de la Mauricie.  il s'agit du patineur de vitesse Éric Bédard et du canotier Gabriel Beauchesne-Sévigny.

Gabriel Beauchesne-Sévigny est en nomination dans la classe Athlète masculin par excellence de niveau canadien.  Les autres candidats sont le hockeyeur Pierre-Marc Bouchard et le patineur sur courte piste Steve Robillard.

Beauchesne-Sévigny s'est notamment signalé au cous de la dernière saison en raflant cinq médailles d'or aux derniers championnats canadiens.


Les sept merveilles de Gabriel

(Le Nouvelliste du 27-08-02)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la carrière junior de Gabriel Beauchesne-Sévigny s'est terminée en beauté.  Participant à sept courses dans le cadre du championnat canadien de canoë, il a réussi à en dominer cinq et à seconder le meneur dans les deux autres épreuves.

Le jeune homme de 17 ans était au comble du bonheur lorsqu'il a contacté Le Nouvelliste hier.  "Il n'y a pas beaucoup de monde qui a fait ça au championnat canadien", s'étonnait t'il.

Parmi les honneurs, il y en a trois qu'il a littéralement volés en C-1, dans les courses de 200, 500 et 1000 mètres.  Le 1000 mètres est la course qui résume le mieux sa fierté.  "C'était très de bonne heure le matin et les deux jours avant, mes temps n'avaient pas été très vites.  Mais finalement, c'est ma meilleure course à vie.  J'ai amélioré mon meilleur temps personnel de quatre secondes", rapporte Beauchesne -Sévigny.  "Je précédais de 11 secondes mon plus proche rival.  Ce qui est dommage là-dedans, c'est que le record du championnat était de 4:10,13 et que j'ai fait un temps de 4:10,66.  J'étais seulement à quatre dixièmes du record.  Je ne me permets pas de dire que je suis déçu mais ça aurait été la cerise sur le sundae", complète-t-il.

L'an prochain, ce sera une année d'adaptation pour la jeune vedette de l'heure.  "Ça va être une transition surtout au niveau technique.  J'ai comparé les temps des seniors au championnat et l'écart n'était pas si grand.  Alors, c'est très encourageant", envisage le jeune athlète.

Les deux autres médailles d'or ont été remportées dans les courses de C-4 et C-15.  "En C-4, je faisais équipe entre autres avec Dave Frost.  On a mis la main sur le Black Trophee.  C'était la plus grosse course du championnat.  Ceux qui gagnent sont exclus pour les quatre prochaines années", raconte Beauchesne-Sévigny.

"C'est seulement la deuxième fois dans l'histoire que le club remporte cette course", ajoute-t-il.

En C-15, tous les membres du club participaient à la compétition.

Pour couronner le tout, Beauchesne-Sévigny et son comparse Maxime Hamelin ont mérité deux médailles d'argent en C-2, 500 et 1000 mètres.  "Les courses étaient très serrées.  Il y avait seulement .5 seconde qui nous séparait du meneur. La compétition était vraiment forte dans ces deux courses", commente le Trifluvien.

D'autres membres du club ont connu une séquence enviable.  Dans la catégorie masculine midget, Dany Ducharme a remporté une deuxième place en K-1.  Il a également mis la main sur une deuxième place en K-4 avec Frédéric Bettez, Louis Lafrenière-Dupont, et Jonathan Gouin.

En K-4, Luce Lambert, Geneviève Beauchesne-Sévigny, Stéphanie Bettez et Marjorie Lessard se sont aussi glissées en deuxième position.

Chez les filles juvéniles, Luce Lambert et Geneviève Beauchesne-Sévigny étaient deuxièmes sur le fil d'arrivée du 200 m.  Au 1000 m de la même catégorie, Stéphanie Bettez et Charlène Paquin ont mérité le bronze et en C-2, Marie-Lise Gaudet et Vanessa Dugas-Lambert ont pris le deuxième rang.

Dans la classe senior, Pierre-Philippe Normand et Dave Frost étaient troisième en C-2.

Du côté des juniors, Pierre-André Cloutier et Mathieu Pelletier ont remporté l'argent.  Deux maîtres prenaient aussi part à la compétition.  Robert Gauthier a pris le troisième rang et Lucie Laurendeau a terminé deuxième.

Ces performances classent le club de canotage du Cap au troisième rang canadien, ce qui représente le meilleur classement du club jusqu'à présent.


Une force mauricienne

Gabriel Beauchesne-Sévigny  et le club de canotage du Cap 

au championnat canadien de canoë-kayak de Winnipeg

(Le Nouvelliste du 20-08-02)

La Mauricie est une terre fertile en athlètes qui se démarquent sur la scène internationale.  C'est le cas notamment de Gabriel Beauchesne-Sévigny qui participe, avec plusieurs autres sportifs du club de canotage du Cap, ils sont une quarantaine environ, au championnat canadien de canoë-kayak du 21 au 24 août à Brandon, sur le lac Minedosa, près de Winnipeg.

Il s'agit d'une grosse course.  La dernière compétition d'envergure pour Gabriel remonte au début de juillet.  Il participait à une tournée en Europe.  Il y a disputé une série d'épreuves qui ont eu lieu respectivement en Allemagne et en France. 

Le championnat canadien est important pour cet athlète de la Mauricie.  Il sera senior l'an prochain.  La marche est haute entre la catégorie junior et la catégorie senior.  Il doit donc consolider tous ses efforts et assimiler tous les points techniques d'entraînement afin d'entrer en force dans cette catégorie l'an prochain.

Au dire d'Hélène Gervais, entraîneuse de Gabriel: " Je travaille à développer cet athlète pour qu'il s'ajuste à la catégorie senior.  Il a du talent et un bon esprit compétitif.  Il doit cependant travailler sont  efficacité technique, particulièrement dans les derniers cent mètres de l'épreuve.  En fait, il doit optimiser sa puissance tout au long de l'épreuve."

Gabriel bien que nerveux, se dit confiant pour le championnat.  "Je me suis entraîné très fort."  Il participera à trois épreuves en C1, soit le 1000m, le 500m et le 200m.  Il ajoute: "Je veux faire les meilleures courses possible au niveau individuel.  Je veux voir comment je réagis.  Je veux évaluer ma forme physique et le plan d'entraînement de cette été et m'ajuster en vue de l'an prochain."

Gabriel a hâte de passer à la catégorie senior.  Il est désireux de passer à un autre niveau.  Il est toutefois conscient qu'il ne doit pas brûler d'étapes.  Il a véritablement une soif de vaincre.  L'expérience lui apprend cependant à doser.  Ainsi, il comprend qu'il est impératif de se concentrer sur ses fins de courses: " Je dois garder ma vitesse de croisière jusqu'à la fin.  C'est la fin de course qui sépare les hommes des enfants."

En C-2, Gabriel partage son amour pour les course avec Maxime Hamelin.  Tous deux junior, Il ont déjà gagné aux 1000m et au 500m.  Les gars s'enlignent pour répéter l'exploit encore une fois.  Une autre équipe  de C2, cette fois senior, composée de Dave Frost et Pierre-Philippe Normand, compte s'allier à Gabriel et Maxime, pour ramener l'emblème convoitée de tout rameur: le Black Trophy

Ces deux équipages vont ramer autant que cela se peut afin de revenir avec le talisman.  C'est en 1998 que ce trophée est venu pour la dernière fois en région.  Avant ça, il faut remonter à 1956 lorsque le club Radisson l'avait ravi.  Tous les rameurs peuvent aspirer à cet honneur puisque cette épreuve est ouverte.

Parmi les autres athlètes de la Mauricie à surveiller, il y a chez les filles, l'équipe de K-4, composée de Geneviève Beauchesne-Sévigny, Luce Lambert, Charlène Paquin et Stéphanie Bettez.  Du côté des garçons, toujours en K-4, les espoirs sont tournés vers Simon Ducharme, Simon Lessard, David Lacoursière et Éric Ducharme.


En route pour l'Europe

 Beauchesne-Sévigny  participera à trois

compétitions avec l'équipe nationale junior

(Le Nouvelliste du 06-06-02)

Les prochaines semaines seront passablement chargées pour Gabriel Beauchesne-Sévigny.  Après avoir tout raflé lors des derniers essais nationaux qui ont eu lieu récemment au bassin olympique à Montréal, l'athlète du Club de canotage du Cap participe en fin de semaine à un camp d'entraînement, en Nouvelle-Écosse, juste avant de prendre la route vers l'Europe où il participera à trois compétitions de niveau international.

"Ce camp d'entraînement, qui réunit les seniors et les juniors, membre de l'équipe nationale, sert justement à nous préparer en vue de cette tournée junior européenne", explique Beauchesne-Sévigny qui est arrivé en Nouvelle-Écosse hier.  "Il va se terminer le 11 juin et après, on va immédiatement prendre l'avion pour l'Europe."

Première destination : Bochum, en Allemagne, où les meilleurs canotiers juniors au monde seront réunis les 14,15 et 16 juin.  Par la suite, l'équipe nationale junior de canoë-kayak fera des escales en Hollande et en France.

Gabriel Beauchesne-Sévigny en sera à sa deuxième expérience sur la scène internationale de sont sport.  "L'an passé, j'ai fait les championnats du monde junior, mais je n'ai fait que les épreuves de C-2 et C-4", explique-t-il, indiquant que cette année il allait avoir la chance de démontrer son savoir-faire en C-1.  "C`est une belle occasion pour moi de prouver ma valeur."

Le canotier de 17 ans en est à sa dernière année dans la classe junior et il entend bien profiter de la prochaine saison pour se faire remarquer.  "Si je compare mes temps, je pourrais en principe finir parmi les cinq premiers lors de ces régates internationales", avance prudemment Beauchesne-Sévigny.  "Je veux me mettre en confiance avant de passer chez les seniors.  Et, bien sûr, je veux profiter de ces compétitions pour me faire un nom, tant sur la scène internationale qu'auprès des entraîneurs de l'équipe nationale."

"Si je performe bien à ma dernière année junior, j'augmente mes chances de me faire une place sur les bateaux d'équipe chez les seniors.


Quatre médailles d'or

 Beauchesne-Sévigny 

brille en canoë-kayak

(Le Nouvelliste du 28-05-02)

La présentation des essais nationaux de canoë-kayak de vitesse au bassin olympique la fin de semaine dernière a donné l'occasion a un membre du club de canoë-kayak de Cap-de-la-Madeleine de se démarquer.  Gabriel Beauchesne-Sévigny a réalisé des performances hors du commun pour cette importante compétition.

À sa dernière année chez les juniors, Beauchesne-Sévigny a réalisé son rêve en remportant quatre médailles d'or, accédant du même coup à l'équipe nationale junior qui partira en tournée européenne au cours de l'été.  Le jeune homme de 17 ans participait à quatre épreuves et il les a gagnées toutes les quatre.

En C-1, il prenait part aux épreuves du 500 mètres et du 1000 mètres.  En 500, il a remporté la finale avec deux secondes d'avance sur le second dans des conditions rendues quelque peu défavorables par des rafales de vent de côté qui ont considérablement nui aux compétiteurs.  C'est dans l'épreuve de 1000 mètres disputée la veille du 500 qu'il a le plus impressionné en remportant la course de finale avec huit secondes d'avance sur son plus proche poursuivant, inscrivant du coup son meilleur temps à vie quatre secondes plus rapide que son ancienne marque.

En C-2, il faisait équipe avec l'Ontarien Michel Charalambij, deuxième des courses de 500 mètres et de 1000 mètres individuelles.  Ils ont gagné les deux épreuves avec l'équivalent de deux embarcations d'avance.

"J'avoue que j'étais un peu nerveux, d'indiquer le canotier hier, mais je suis très satisfait de mes performances.  Comme c'était ma dernière chance de me qualifier sur l'équipe nationale junior, je visais la victoire mais je ne pensais pas faire aussi bien.  Les conditions étaient très belles samedi, je me sentais en confiance et très à l'aise dans le bateau et tout s'est très bien déroulé.  En C-2, on a aussi fait deux bonnes courses même si on n'avait pas pu s'entraîner beaucoup ensemble.  Ça a cliqué dès le début."

"Disons que ma dernière saison junior, ce sont des résultats très satisfaisants.  Le comité de sélection doit nous appeler plus tard cette semaine pour confirmer les sélections sur l'équipe, mais comme j'ai terminé premier et qu'un entraîneur de l'équipe nationale m'a pratiquement confirmé ma sélection, j'ai confiance.  Ce sont des résultats qui font du bien.  En passant chez les séniors l'an prochain ça va être pas mal plus difficile : cette sélection me donne une bonne dose de confiance."


" C'est très motivant! "

Gabriel Beauchesne-Sévigny 

nommé athlète de niveau élite au Québec

(Le Nouvelliste du 10-12-01)

Le jeune rameur de 16 ans du Club de canotage du Cap, Gabriel Beauchesne-Sévigny, a été honoré en fin de semaine alors qu'il a reçu le titre d'athlète masculin élite de l'année décerné par l'Association québécoise de canoë-kayak.

Dans la catégorie excellence, c'est l'olympien Maxime Boilard qui a été couronné. "C'est un bel honneur qui vient conclure une belle saison", a commenté le jeune homme qui s'est notamment illustré au cours des derniers mois en prenant le quatrième rang au championnat du monde junior présenté au Brésil.

Ces succès récents sont une énorme source de motivation pour lui sans compter le gain de confiance provoqué par ces bonnes performances.  "C'est très motivant.  Les efforts commencent à rapporter", a-t-il affirmé.

L'an prochain, Beauchesne-Sévigny sera encore d'âge junior.  Il va s'en dire qu'il s'en promet.  "Je vise une grosse saison l'an prochain.  Je voudrais être le meilleur junior au Canada", avance celui qui aspire aux plus hauts sommets de sa discipline.  "En étant le meilleur junior au pays, je serais sur l'équipe canadienne et je serais carder.  Et, bien sûr, cela m'ouvrirait les portes pour ma carrière senior."


La voix de Gabriel

(Le Nouvelliste du 01-10-01)

Après s'être illustré au championnat du monde junior de canoë-kayak au Brésil, le jeune rameur de seize ans du Club de Cap-de-la-Madeleine Gabriel Beauchesne-Sévigny se fait maintenant remarquer pour sa voix.  Eh oui! À la suite d'une entrevue téléphonique, le responsable de la Fondation de l'athlète par excellence d'Hydro Québec Pierre Dubé  lui a proposé de faire les remerciements au nom des 18 athlètes boursiers à l'occasion de la remise des chèques à Montréal.  Wow!  Toute une différence pour le jeune homme qui, jusque là n'avait aucune idée du talent d'orateur qu'il possédait!


À un cheveu d'une médaille

Belle performance de Gabriel Beauchesne-Sévigny 

au championnat du monde junior de canoë-kayak

(Le Nouvelliste du 10-09-01)

Lorsque Gabriel Beauchesne-Sévigny s'est pointé le nez au championnat du monde junior de canoë-kayak, à Curitiba, au Brésil, il ne croyait pas beaucoup en ses chances de médaille.  Pour le rameur du Club de canotage de Cap-de-la-Madeleine, une place en finale était alors un objectif à la fois réalisable et satisfaisant.  Mais le jeune homme de 16 ans  a bien failli causer toute une surprise alors qu'il a pris, ce week-end, le quatrième rang mondial en C-2 1000m et en C-4 1000m.

En C-2, l'équipe qu'il composait avec Andrew Russell, de la Nouvelle-Écosse, à terminé quelques longueurs seulement derrière la troisième position.  "Malgré un bon vent de face, nous avons fait une belle course", raconte l'excellent athlète qui en était  à sa première véritable expérience sur la scène internationale.  "Je peux dire qu'on est passé à deux cheveux de la médaille." 

Mais la plus grande déception a été enregistrée en C-4 1000m, alors que le quatuor canadien, dont fait partie Beauchesne-Sévigny, a terminé à seulement trois dixièmes de seconde de la troisième place.

"Quand on parle d'une différence de ,3 seconde sur une épreuve qui en dure presque quatre minutes, on parle d'une course très serrée.  Là, on est pas passé à deux cheveux, mais à un mince petit cheveu!", image Beauchesne-Sévigny qui sort satisfait mais un peu déçu de son périple brésilien.

"On veut toujours ramener un petit bonbon, une petite récompense, quand on participe à ce genre d'événement", explique le sympathique athlète, qui à tout de même dépassé ses objectifs initiaux.  "Quand on est arrivé, on s'est dit qu'il serait bien de faire une finale.  Quand on a vu qu'on était parmi les meilleurs après les préliminaires, on a commencé à croire  à une médaille.  Notre objectif de départ a été largement atteint, mais c'est un peu décevant de ne rien gagner quand on passe si près."

"Mais quatrième au monde, c'est quand même pas si mal", renchérit du même souffle l'un des beaux espoirs olympiques nationaux en canoë-kayak.  "J'était le seul Québécois au sein de la délégation canadienne. En quelque sorte, j'étais dans la course au nom du Québec.  Et je pense que cette performance a été très bonne pour l'image de notre sport au Québec et surtout pour moi.  C'est une bonne tape dans le dos.  Tant sur la scène canadienne que sur la scène mondiale, les gens savent maintenant qui je suis et ce que je suis capable de faire.  Ça donne envie de travailler encore plus fort pour continuer à gravir les échelons." 

En C-4 500m, Gabriel Beauchesne-Sévigny et ses acolytes ont dû se "contenter" de la cinquième position.  "On s'attendait à mieux.  Ça n'a pas été à notre goût", admet le jeune Madelinois qui a connu tout un été avec un titre canadien en C-2 et trois médailles aux dernier Jeux panaméricains.  "Mais il faut dire que les autres pays étaient vraiment forts.  Je pense que les gars des autres pays avaient des gabarits plus imposants.  D'ailleurs, nos entraîneurs ont parlé de revoir certains aspects de notre plans d'entraînement."

Étant donné que les championnats du monde junior ont lieu à tous les deux ans, Beauchesne-Sévigny en était donc à sa seule présence à cet événement d'envergure.  "Pour la médaille, je vais me reprendre", promet celui qui passera senior en 2003.  "Ça, c'est sûr."


Bon départ

(Le Nouvelliste du 08-09-01)

Gabriel Beauchesne-Sévigny et les trois autres membres de l'équipe junior canadienne n'ont laissé planer aucun doute sur leurs intentions hier, lors de la première journée du  championnat du monde de canoë-kayak, au Brésil.  À chacune de leurs trois courses, les Canadiens ont réussi à se classer parmi les  trois premiers, confirmant ainsi leur place à la finale. 

Beauchesne-Sévigny, du Club de canotage de Cap-de-la-Madeleine, paraissait particulièrement fier de sa performance en C-2 sur 1000 mètres, en compagnie d'Andrew Russel.  Le duo a terminé bon deuxième, derrière les Cubains.

"Une course extraordinaire", s'exclamait l'athlète de 16 ans.  "Nous avons même battu les Hongrois! Pour quelqu'un qui n'a jamais participé à un championnat du monde, j'avoue que je suis agréablement surpris.  Nous avons connu un départ canon, et nous sommes parvenus à conserver notre avance.  Même que nous avons économisé de l'énergie, avec l'avance que nous avions.  Il y avait encore de l'espace sous la pédale!"

Cette première course n'a pas manqué de chasser la nervosité.  En C-4 sur 1000m, les Canadiens ont également pris la deuxième place, derrière la Hongrie.  Sur 500m, lors d'une course très serrée, Beauchesne-Sévigny et ses coéquipiers ont pris le troisième rang.  En terminant parmi les trois premiers dans chaque épreuve, les Canadiens évitent ainsi les demi-finales.  

Les finales du 1000m en C-2 et en C-4 seront présentées aujourd'hui, alors que celle sur 500m est prévue demain.


Pas en touriste !

Gabriel Beauchesne-Sévigny participe 

à son premier championnat du monde

(Le Nouvelliste du 07-09-01)

Souvent quand un athlète s'apprête à vivre une première expérience contre les meilleurs de la planète, il préfère ne pas mettre la barre trop haute.  Eh Bien, cette philosophie ne sied pas tellement à Gabriel Beauchesne-Sévigny.  À compter d'aujourd'hui, à son baptême du championnat du monde junior en canoë-kayak, le représentant du Club de canotage du Cap vise rien de moins qu'une place en finale dans les trois épreuves auxquelles il participera.  Un gros contrat.

"Notre équipe pourra compter sur beaucoup d'expérience", commente l'athlète de 16 ans, tout juste arrivé au Brésil où sera disputé l'événement de l'année dans le milieu.  "Un gars comme Andrew Russel a déjà vécu un championnat du monde.  En fait, je pense que nous pourrons nous qualifier pour les finales sur toutes les distances.  On pourrait peut-être même obtenir un podium, en C-4 sur 500 mètres.  Nous sommes très bien préparés.  J'ai passé un mois en Nouvelle-Écosse, et je me suis entraîné très fort."

On peut comprendre que Beauchesne-Sévigny soit animé d'une telle confiance, avec l'été qu'il vient de connaître.  Lors du dernier championnat canadien, il a remporté rien de moins que la médaille d'or en C-2 avec Maxime Hamelin.  Mais surtout, en juillet, il était revenu des Jeux panaméricains avec trois médailles en autant d'épreuves.

La longueur du voyage en Amérique du Sud n'a pas ralenti l'ardeur de Beauchesne-Sévigny.  Les sempiternels délais dans les aéroports ont allongé le périple d'une dizaine d'heures.  Il a quand même pu se prêter à deux séances d'entraînement hier, et dès aujourd'hui, il participera à trois courses éliminatoires.

Gabriel Beauchesne-Sévigny, le seul Québécois à ce championnat du monde, complétera la délégation canadienne en compagnie d'Andrew Russel, Ian Mortimer et Mark Oldershaw.  Il participera à l'épreuve de 1000 mètres en C-2 en compagnie de Russel.  Les quatre membres de l'équipe seront réunis aux épreuves de 1000 m et de 500 m en C-4.

"Ce sera ma plus grosse expérience en canoë-kayak depuis que je suis chez les junior", insiste-t-il.  "Étant donné que ce championnat mondial est présenté à tous les deux ans, il s'agira de m'a seule chance d'y participer.  Voilà pourquoi je me fixe des objectifs élevés.  Ça fait dix ans que je m'entraîne pour ça!"

Une quarantaine de pays seront représentés à ce championnat mondial junior.  Beauchesne-Sévigny fait remarquer que la plupart des Européens seront à surveiller, particulièrement les Hongrois, les Allemands et les français.  Il s'attend aussi que les Cubains lui fournissent une farouche opposition.


Belle récolte pour Beauchesne-Sévigny

Trois médailles aux Jeux panaméricains

(Le Nouvelliste du 24-07-01)

Que demander de mieux que trois médailles en trois courses?  Comme première expérience d'une telle envergure, il ne pouvait espérer meilleur résultat.  Gabriel Beauchesne-Sévigny est de retour des Jeux panaméricains qui avaient lieu au Mexique la semaine dernière.  Il y participait en canot.

Seul athlète du Québec, il est monté à deux (2) reprises sur la deuxième marche du podium et une fois sur la troisième. "C'est ma plus belle expérience en canot", clame t'il fièrement.  Au 1000 mètres et au 500 mètres, en C-2, il a obtenu respectivement l'argent et le bronze en compagnie de Ian Mortimer, d'Ottawa.  Au 200 mètres, il a obtenu l'argent avec son coéquipier Andrew Russel, de la Nouvelle-Écosse.

Il a aussi mesuré ses compétences en C-1, sauf que la course était de calibre plus relevée.  "C'était de catégorie senior, alors que je suis junior.  C'était juste pour compléter les bateaux du Canada", explique le jeune homme.  "Un Cubain qui a terminé 2e au 1000 mètres à Sydney était présent.  C'est vraiment impressionnant de prendre part à la même course que lui.  Juste d'être à ses côtés et de voir comment il se place, c'est quelque chose.  Ça permet de mettre les pendules à l'heure", continue Beauchesne-Sévigny.

Il ne cache pas que l'équipe avec laquelle il évolue depuis quelques jours possède de très bons éléments.  "L'équipe canadienne a énormément de profondeur.  Je fais juste suivre et je me sers du vécu de l'équipe", indique-t-il.  Il est le seul de la formation canadienne à en être à sa première expérience.  

Raison de plus pour faire tout son possible pour les épater.  "Ha oui, je voulais faire ma place et montrer que j'étais là et que je la méritais ma sélection", laisse-t-il tomber d'un ton convaincant.  

Cette qualification a été apprise il y a à peine une (1) semaine.  Il doit donc s'adapter rapidement au changement que ça signifie.  Dans une semaine, il partira pour la Nouvelle-Écosse afin de prendre part à un camp d'une vingtaine de jours.  "Nous allons préparer les bateaux en vue du championnat du Monde", dit-il.  

Ce championnat, qui aura lieu au Brésil à la mi-septembre, sera la deuxième étape importante de Beauchesne-Sévigny cette saison.  "Le Canada n'a jamais été une grande puissance en canot, mais avec les résultats que nous avons vus la semaine dernière, nous pouvons espérer une des cinq (5) premières positions.  Or, avec les pays de l'Est on peut s'attendre à tout.  Leur calibre est très relevé", mentionne-t-il avec réserve.

Son agenda vient donc de se noircir très rapidement.  Le principal intéressé en des plus heureux.  "En plus d'évoluer dans mon sport, ça signifie toute une expérience anglophone.  Comme je suis le seul du Québec, personne ne parle français.  C'est donc une immersion totale, gratuite en plus", sourit-il.

Pour l'an prochain, le jeune garçon continuera ses études au Collège Laflèche, en Sport-Études.  "Il m'ont offert une bourse récemment.  C'est intéressant ce support académique", affirme-t-il.


Ramer vers le sommet

Gabriel Beauchesne-Sévigny se qualifie

pour les Jeux panaméricains

(Le Nouvelliste du 16-07-01)

Avec les efforts, tout est possible. Parlez-en à Gabriel Beauchesne Sévigny, vous verrez.  Le jeune homme partira mercredi pour les Jeux panaméricains de Mexico afin de prendre part aux compétitions de canot.  Il participait aux essais nationaux à Montréal en fin de semaine.

Pour le seul représentant junior du Québec, cette sélection vient couronner cinq années d'entraînement.  Beauchesne-Sévigny, visiblement heureux, ne trouvait pas les mots pour expliquer ce qu'il ressentait. " Je suis très satisfait.  Je le réalise,  mais c'est comme magique, comme un rêve. Je ne peux pas demander mieux.  Ça fait trois (3) ans que j'y pense.  Tu oses jamais y croire tant que ce n'est pas concrétisé.  C'est vraiment quelque chose à vivre ", de s'exclamer l'athlète.

Membre du Club de canotage du Cap depuis cinq ans, il est inscrit au programme sport-études de l'Académie Les Estacades depuis trois ans.  Il prendra part au plus haut niveau qu'il n'a jamais atteint jusqu'ici.  Première expérience donc, et il sortira pour la première fois du continent nord-américain.  Il faut dire qu'il n'a que seize ans. Des cinq membres de sa délégation, il est le plus jeune.

Lors des essais de la fin de semaine, il s'est classé en cinquième position au 500 et au 1000 mètres. "Ce sont mes meilleurs résultats à date.  Tout à vraiment bien été en fin de semaine.  J'avais confiance en mes capacités, les moyens étaient là et tout le travail c'est concrétisé", de dire fièrement Beauchesne-Sévigny.

Pour cette prochaine compétition, il parle d'une bonne expérience.  Il est confiant de se rendre en finale, puisque les autres membres de son équipes sont assez expérimentés.  Il prendra part aux compétitions de C-2 et de C-4.

Au mois de septembre, il ira également au Brésil afin d'affronter les meilleurs.  Il participera aussi à un camp d'entraînement en Nouvelle-Écosse.  En ce qui concerne la prochaine année, il sera toujours classé junior.  Il évoque la possibilité d'une coupe du monde, et le voilà reparti dans ses rêveries.


Beauchesne-Sévigny emballé

(Le Nouvelliste du 18-04-01)

Gabriel Beauchesne-Sévigny est revenu enchanté de sa première expérience en Coupe du monde de canoë. Le porte-couleurs du Club de canotage de Cap-de-la-Madeleine a pris part à quatre épreuves à Atlanta et il est monté sur le podium à trois reprises.

La compétition, ouverte à tous les canotiers, regroupait une quarantaine d'athlètes seniors et juniors. Champion canadien midget, Beauchesne-Sévigny en a profité pour constater les progrès réalisés à la suite de son camp d'entraînement en Floride. "J'y allais pour constater où j'étais rendu dans ma préparation et j'ai été emballé", raconte le jeune homme." Dans le fond, je ne m'attendais à rien côté performances, alors je suis très surpris par mes bons résultats".

En C-1, Beauchesne-Sévigny a pris le 3e rang sur 1000m et le quatrième sur 500m. En C-2, il a mis la main sur l'argent sur les deux distances. " Plus que les résultats, je suis très heureux de l'expérience acquise et ce, sur tout ce qui englobe les courses."


Gabriel Beauchesne-Sévigny en Coupe du monde.

(Le Nouvelliste du 14-04-01)

Le jeune canoëiste du Club de canotage de Cap-de-la-Madeleine, Gabriel Beauchesne-Sévigny, vit sa première expérience de compétition sur la scène internationale, ce week-end à Atlanta, dans le cadre de la première des cinq manches de la Coupe du monde de canoë-kayak.

L'épreuve qui regroupe une quarantaine d'athlètes seniors et juniors (18 ans et moins), en provenance d'une vingtaine de pays, se déroule sur le site des Jeux d'Atlanta, au lac Lanier.

Champion canadien midget, Beauchesne-Sévigny participe aux épreuves de C-1 et C-2 aujourd'hui et demain, dans le seul but d'améliorer sa préparation en vue des essais nationaux du mois de juillet, à Montréal, lors desquels l'équipe nationale junior 2001 sera sélectionnée.  En terminant parmi les quatre premiers juniors à ces essais, le jeune rameur natif de Trois-Rivières s'assurera une participation au prochain championnat du monde, au mois de septembre, au Brésil.

Ambitieux, Gabriel Beauchesne-Sévigny souhaite pouvoir se classer parmi les trois premiers au fil d'arrivée des distances du 500 mètres et 1000 mètres, en fin de semaine, à Atlanta.